© 2020 // Projet Cacouna

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram

mes trucs pour se ressourcer à la maison




Dernièrement, j’ai pris quelques temps pour me ressourcer et j’ai eu envie de vous présenter mes trucs pour prendre soin de soi après une période stressante.

Voici donc une petite liste non-exhaustive à s’approprier et à modifier selon nos besoins du moment.






Imaginons que vous avez la possibilité de prendre une partie de journée, soit un avant-midi, un après-midi, ou une soirée complèt-e seul-e avec vous-même.

En entrée de jeu, je dois dire que personnellement, j’ai besoin dans ces précieux moments de silence. Un quatre heures à n’écouter que les sons ambiants, et surtout ma respiration.


En relation avec la Nature

Ensuite, activer le corps en douceur, par une marche en forêt, en contact avec les éléments, avec le vivant, avec le « plus grand que soi ».

J’aime regarder les variations de couleurs, de textures, d’ombres et de lumière, j’ai un besoin puissant de humer les odeurs de la forêt, de prendre de grandes respirations non seulement pour me remplir les poumons d’air nouveau, mais pour prendre en moi toutes les particules d’odeurs issues de l’écosystème qui m’entoure. J’ai un besoin de faire corps avec la Nature. La respiration est pour moi une façon d’y arriver.


Étendre le corps

S’étirer, créer de l’espace entre les différentes couches de tissus que constituent notre corps. Plus je m’étire, plus je ressens le besoin de m’étirer. Il y a là quelque chose de libérateur, d’intimement réjouissant. De nombreuses toxines sont créées et diffusées par les émotions négatives et si elles ne sont pas mises en circulation pour être expulsées, elles se logent dans les endroits les moins sollicités.

Ouvrir, respirer entre les couches, rendre fluide ce corps de matière pour retrouver une santé physique et émotionnelle.


Minéraux

Comme la majorité des remèdes se retrouvent dans la Nature, celui-ci en est un de taille. Le sel. Le sel de mer dissoute dans une eau chaude réconfortante est une pratique thérapeutique reconnue par de nombreux spécialistes du corps. Le sel d’epson participe à la libération mécanique des tensions physiques.

Voici ma recette : deux à trois belles tasses de sel de mer, ou de sel d’epson dans une eau chaude, sans savon. Y baigner au minimum 20 minutes, et sortir du bain en essuyant le corps sans le frotter.


Méditer

Pratiquer la méditation n’a pas besoin d’être compliqué. Il suffit de s’assoir confortablement sur un coussin afin de sur-élever les hanches; supporter les genoux également avec couvertures ou coussins; s’appuyer au mur; ou s’assoir sur une chaise, les pieds bien ancrés.

Relâcher les yeux, sans forcer leur fermeture, se concentrer sur la respiration, compter les secondes que prennent l’inspiration et l’expiration, utiliser un mantra si vous en ressentez le besoin. Je vous recommande celui-ci pour la libération des énergies négatives : On Mani Padme Hum.

Y rester quelques minutes, persévérer.

Nota: L’utilisation d’un mala (un collier de perles de pierres semi-précieuses pour occuper l’esprit et garder le compte de nos mantras) est une façon intéressante et efficace pour débuter ou pour poursuivre la pratique de la méditation en douceur.

(il en reste un très beau et sobre à la boutique du studio, fabriqué par les talentueuses de Mélusine)


Faire un bilan

Pour ma part, faire un bilan de mes émotions, des événements, et de mes compréhensions devient un outil nécessaire. Il s’agit simplement de prendre un cahier ou du papier et des crayons, puis écrire, dessiner, barbouiller, déchirer, coller, créer.

Naturellement, vous vous surprendrez à ressentir des besoins de plus en plus clairs, puis vouloir trouver des solutions. À cette étape, laissez-vous inspirer par des personnes que vous estimer, des projets, des idées folles même, laissez aller votre imagination. S’en suivra des mesures claires et positives à mettre en place dans votre vie. Personnellement, cette étape est marquante pour me ressaisir et me retrouver.


S’entourer

Voir des ami-s qui nous font du bien. Et se rappeler que nous n’avons pas besoin d’être à notre meilleur pour être en contact avec les vrai-e-s ami.e.s. Être nous-même suffit.

Sentir que l’on appartient à un groupe de gens à qui l’on sent qu’on apporte quelque chose, et qui nous apportent également est sur le plan mental et émotionnel (et donc physique!) très important.

Évidemment, je pense à plusieurs autres trucs, comme l’acupression, (ou l’acupuncture!), la lecture, les huiles essentielles qui ont d’après moi de grandes vertues. Je vous en reparlerai très certainement.



En souhaitant que ça aide quelques personnes à se recentrer,

à sortir le surplus d’énergies négatives, à retrouver le calme.


À tout bientôt au studio !

Stéphanie xx